CARTON ROUGE POUR JEGO

 

LOI-PROGRAMME : CARTON ROUGE POUR JEGO !

En soumettant d'abord à la discussion son projet de loi-programme pour le développement aux instances chargées de développement économique, Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'" Outre-mer ", savait qu'en serrant quelques boulons - au prétexte de la crise économique et budgétaire - il s'attirerait les " inimitiés " du patronat local, plus exactement d'une fraction de celui-ci.

Des inimitiés de circonstance, et somme toute dans le contexte de récession, assez naturelles, parce que basées sur une réduction des avantages financiers du gouvernement au patronat par rapport à la précédente loi-programme. Rien néanmoins de surprenant côté Jégo, lui dont la feuille de route, comme celle de tous les membres du gouvernement, est balisée à la fois par la RGPP ( réduction générale des politiques publiques ) et par la réduction du déficit budgétaire.

Et, comme il fallait s'y attendre, les résultats, dans un second temps, de la réunion du 20 juin regroupant patronat et dirigeants de la Région et du Département pour réfléchir et formuler ensemble des propositions et amendements au projet de loi-programme pour le développement contesté du gouvernement, n'ont nullement été une surprise. Ils ont finalisé un accord construit sur la base des propositions du patronat, c'est à dire de ses intérêts, et visant à refuser le recul des avantages financiers précedemment acquis.

Un accord logique, dans le prolongement même du SMDE ( schéma martiniquais de développement économique ) et qui n'a pour objectif en cette période de crise économique en expansion, que de permettre au patronat, sous couvert de développement et de maintien et création d'emplois, de conforter ses intérêts, voire de les élargir...au détriment du plus grand nombre.

Une préoccupation que ne perd pas de vue Jégo, qu'il a prise en compte dans la version finale de la loi-programme, mais qu'il doit cependant conjuguer avec sa fonction gouvernementale ( par ailleurs une fiction ) de représentant de l'ensemble des citoyens et de garant de la volonté générale. Une fonction qui exige, comme membre du gouvernement, la prise en compte, même a minima, des problèmes et préoccupations essentielles de la population, pour garantir la fiction d'un pouvoir neutre, soucieux des intérêts de toutes et de tous. Une fonction qui lui crée quelques obligations de résultats pour la population, et qui à l'occasion nécessite un minimum de redistribution qui va gréver, directement ou indirectement, des ressources que le patronat voudrait voir être mises à son entière disposition.

Néanmoins, si de Jégo d'un gouvernement de droite ultra-libérale, nous n'attendons évidemment pas autre chose que la défense des intérêts de la minorité possédante, de nos élus de proximité dirigeants des principales institutions du pays, on serait en droit d'attendre autre chose qu'un alignement sur la position du patronat local.

En effet, plutôt que de rechercher systématiquement la défense des intérêts centraux de la population, ce qui conduirait à une opposition non seulement avec l'Etat français et sa loi-programme, mais aussi avec les intérêts privés locaux (qui ont obtenu finalement satisfaction dans la dernière mouture de la loi-programme), ce qui domine dans l'attitude de "nos" représentants, c'est un quasi-alignement sur ceux du patronat local, au motif qu'il serait martiniquais, et défendrait les intérêts de la Martinique ! Avant même leur encontre avec Jégo, les uns comme les autres affirment préalablement leur volonté de compromis et de consensus dans des termes qui n'inquiéteronsncertainement pas Jégo.

Une vraie fiction et une entourloupe, cette défense de la Martinique et des Martiniquais, qu'il serait temps que les élus abandonnent, car il n'existe pas une Martinique et des Martiniquais. Notre Martinique, comme tout pays, est traversée par des antagonismes sociaux, est constitué de classes sociales n'ayant pas toutes les mêmes intérêts. Ceux du patronat local et de la droite ne sont pas ceux dela majorité de la population !

Ce clivage est donc essntiel. Et c'est lui qui précisément permet que les intérêts du plus grand nombre ne se dissolvent pas " dans les eaux glacées des intérêts privés".

Que Sarkozy défende les intérêts des possédants et des nantis, voilà qui ne surprend personne. Que Jégo, dans le droit fil de tous ceux qui l'ont précédé, élabore des plans et loi-programmes dont on voit les résultats en termes de déclin et de dépendance de l'économie martiniquaise, voilà encore de quoi ne pas surprendre ceux qui font les frais des politiques au service des dominants.

Mais enfourcher, au prétexte de défense supérieure des intérêts martiniquais et au moyen de politiques libérales, les intérêts essentiels des classes dirigeantes, comme le font "nos" dirigeants des collectivités, pire se glorifier comme certaine élue patriote "d'avoir octroyé davantage de fonds aux entreprises qu'aux particuliers", voilà qui est insupportable, ou plus exactement inadmissible.

La loi-programme n'est pas qu'un bout de papier sur lequel sont transcrites des orientations apparemment neutres.

La loi-programme est un document d'orientation à usage des intérêts fondamentaux des classes possédantes qui a en même temps pour effet d'approfonfir notre dépendance et notre situation coloniale. Elle ne peut en outre que conduire à une plus grande paupérisation dans un contexte de crise et d'économies budgétaires sur le dos des larges masses privées progressivement de leurs acquis sociaux.

Qu'en tout point, elle ne donne pas satisfaction à chacunes des catégories des classes possédantes, nous en convenons aisément. Mais que les responsables politiques des institutions coloniales s'engagent dans une union sacrée sans rivages ni nuances avec ces alliés de circonstance, soit, mais les travaileurs doivent garder les yeux ouverts.

Ainsi, ne perdons pas de vue que la politique de Sarjégo, quelque soit son emballage légal, ne sert fondamentalement pas les intérêts du plus grand nombre. Et qu'en conséquence, elle mérite un carton rouge !

M.D.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (6)

1. mily 31/01/2012

My friends and I are very interested in your article, but they liked, thank you for sharing.replica tiffany jewelry

2. tudoucc (site web) 22/05/2012

The King 2hearts The King 2hearts
tudou tudoucc
King2hearts The King 2hearts

3. Fathers Day gift in Pakistan (site web) 24/05/2012

<a href="http://www.giftxperts.com/celebrations/father-day-gifts-to-pakistan.html">Fathers Day gift in Pakistan</a>

4. Allonsentit (site web) 24/10/2012

bftb <a href=http://doudounesmclersdesoldes.webnode.fr/>moncler</a> wkpuzy <a href=http://abrcromsxfithmagasinns.webnode.fr/>abercrombie france</a> cknat http://doudounesmclersdesoldes.webnode.fr/ n s v ha

5. detessese (site web) 06/11/2012

CARTON ROUGE POUR JEGO - REVOLUTION SOCIALISTE ANTILLES pyhrgf pqgviee hjokwt <a href="http://www.fricchaussuresjordnnpascher.info/">air jordan</a> imoxn dzccsfoa <a href="http://www.frczmonclairsmagasinn.info/">doudoune moncler pas cher</a> qekvxxp mshqk

6. Phedsnins (site web) 06/11/2012

qbjla enohq iklbj <a href="http://www.frczmonclairsmagasinn.info/">moncler pas cher</a> ywsrpu CARTON ROUGE POUR JEGO - REVOLUTION SOCIALISTE ANTILLES tfphfih <a href="http://www.framabercromfitchmagsinn.info/">abercrombie pas cher</a> qcyxvya hjszc

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau