USA

 

LA DEUXIEME VIE DE Charles CHATMAN

Après 27 années de prison pour rien...

Max Rustal

Les reculades de la "communauté internationale" sur la question des droits humains et libertés fondamentales en Chine de laisse guère augurer une proche remise en question de la peine de mort dans ce pays. En revanche, on peut penser qu'il existe aux Etats-Unis des faits nouveaux suffisamment significatifs pour autoriser, à terme, des espoirs en ce sens.

Tout d'abord, l'affaire Chatman : En 1981, à Dallas, une femme blanche accuse le jeune noir américain Charles Chatman de l'avoir violée. A la suite d'un procès où le jeune homme proclame son innocence, il est condamné à 99 années d'emprisonnement. Fils d'une famille plus que modeste, Charles, comme beaucoup de ses congénères croupissant dans les geôles de l'Etat, n'a guère les moyens de s'offrir une défense digne de ce nom. De fait, le procureur lui propose de plaider coupable afin d'atténuer la sentence du tribunal. Il refuse. Il n'accepte pas d'endosser un crime qu'il n'a pas commis. Mais c'est après 27 ans d'emprisonnement qu'il retrouvera la liberté dans un monde qu'il ne reconnait plus.

20 ans après les faits, alors que Chatman est en cellule d'isolement pour avoir insulté un maton, il apprend qu'un détenu texan a été innocenté par un test ADN. L'espoir renaît chez le prisonnier alors âgé de 41, ans lors même que la révolte avait déjà largement fait place au découragement. Il dépose une demande de test qui aboutira sur le bureau d'un juge métis, John Creuzot. Ce dernier, frappé par la personnalité de Chatman, accepte la demande.

- " C'est vrai -dit-il, que beaucoup de mes collègues auraient classé l'affaire, mais Monsieur Chatman dégageait quelques chose ".

John Creuzot est si persuadé de l'innocence de Chatman, et donc de l'existence d'une terrible erreur judiciaire, qu'il finance lui-même l'analyse. Il n'aura pas à le regretter puisque celle-ci révèle que le sperme prélevé chez la femme victime du viol n'est pas celui de Chatman. Après une procédure qui durera 6 ans, le détenu N° 324559 redeviendra Charles Chatman ; c'est-à-dire un homme libre. Le 3 janvier 2008.

Libéré sans rien, c'est grâce à sa famille et ses amis qu'il fait ses premiers pas de citoyen dans une petite banlieue de Dallas. Il réapprend les gestes oubliés de la vie normale. Il découvre le téléphone portable dont il ignorait l'existence. Il s'interroge sur la proposition de l'Etat lui offrant 50 000$ par année de prison afin qu'il s'abstienne de porter plainte. Il sait que bien malgré lui, il est devenu le symbole de la lutte contre un système judiciaire inepte, brutal et criminel. Un système qui non seulement emprisonne mais assassine des innocents à l'issue de confrontations disproportionnées. Il sait d'expérience que les victimes de ce système sont d'abord les pauvres parmi lesquels la communauté noire occupe une place importante. Il sait qu'aucune somme d'argent ne lui rendra les vingt sept années volées de sa vie d'homme.

Mais si l'affaire Chatman a été plus médiatisée que d'autres, elle est toutefois la quinzième " erreur judiciaire " révélée en sept ans dans l'Etat de Dallas, grâce aux tests ADN. L'ampleur du scandale a jeté le doute dans bien des esprits, de sorte que le procureur noir du comté de Dallas, Craig Watkins, a mis en place une cellule chargée d'examiner de façon critique 400 affaires classées mais litigieuses pour lesquelles il existe des demandes de test ADN. Depuis août 2007, les analyses ont confirmé la culpabilité de cinq prévenus et innocenté deux. Pur hasard puisque les éléments d'analyse concernant les affaires classées sont généralement détruits. Ces résultats pointent le doigt sur les pratiques judiciaires ayant cours dans l'Etat de George Bush puisqu'on y relève à la fois le plus grand nombre d'exécutions capitales (27 en 2007) et le plus grand nombre d'erreurs judiciaires (30 condamnés disculpés).

Pour l'heure, les peines de mort sont gelées aux USA dans l'attente d'une décision de la Cour suprême quant à la légalité des exécutions par injection létale. Celle-ci a en effet été saisie par deux condamnés arguant que ce procédé jusqu'alors en usage était inconstitutionnel en raison de sa cruauté.

On assiste donc, après l'abolition de la peine de mort dans le New jersey(elle a été votée le14 décembre 2007, soit un demi siècle après les premières abolitions), à quelques événements allant dans le même sens : celui d'un plus grand respect des droits humains dont le droit à la vie occupe une place essentielle.

Dans le contexte actuel, il serait bien paradoxal que l'on accepte sans broncher les crimes étatiques aux USA tout en poussant de hauts cris contre la barbarie chinoise.

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. totaphypoca (site web) 28/10/2012

clrb <a href=http://chaussuresloubutinnmagasinn.webnode.fr/>louboutin pas cher</a> vfrsv <a href=http://abrcromsxfithmagasinns.webnode.fr/>abercrombie paris</a> qjlgk http://abrcromsxfithmagasinns.webnode.fr/ d b i bi

2. DewMEDSreek (site web) 06/11/2012

USA - REVOLUTION SOCIALISTE ANTILLES ngvvgh fghalkh aamslm <a href="http://www.frznorfacemagasinnenligne.info/#6859">north face</a> kspgbqk cfwqvbyg <a href="http://www.frodoudounesmagasinn.info/#8220">moncler</a> cmgawcy ckenj

3. Rizeweldice (site web) 06/11/2012

vnrtzy yaxmwsx <a href="http://www.achatxsaclongchamppascher.info/">sac longchamp pliage</a> tbnxifxs <a href="http://www.frzasacvuittonpascher.info/">sac louis vuitton</a> fiaovgo csatd janqvzo mgpt USA - REVOLUTION SOCIALISTE ANTILLES elyosga

4. detessese (site web) 07/11/2012

rpmyp okacq dycnt <a href="http://www.frzasacvuittonpascher.info/">sac louis vuitton</a> egerbo USA - REVOLUTION SOCIALISTE ANTILLES qmxhxgk <a href="http://www.fricchaussuresjordnnpascher.info/">air jordan</a> ajbebiw pronx

5. BagArrogs (site web) 07/11/2012

byvtzy jazxrh <a href="http://www.japsmonclairsstores.com/">モンクレール</a> rzjryfij <a href="http://frdoudounemonclermagasinn.blogspot.com/">moncler</a> sjhidmz smhydnr worhk USA - REVOLUTION SOCIALISTE ANTILLES yzvegay

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau